THE SUN BLEEDS LIKE A TORN RECTUM (anatomicdemon) wrote,
THE SUN BLEEDS LIKE A TORN RECTUM
anatomicdemon

LDT

Elle approcha son visage pour offrir ses lèvres (la culture ou la nature des filles, difficile à dire, est culte de l’offrande, offrande de la chair, leur confiance se traduit par le don des organes génitaux, c’est leur seul geste d’amour). Elle était brune avec de grands yeux de cristal nègre et des lèvres rouges comme du sang (comme dans un poème espagnol). Elle avait ce genre de corps sur lequel l’amour n’a rien à dire, n’a pas d’emprise, n’a pas de territoire, un corps à s’ébouriffer de désir, un rince couille. Aussi conquérants qu’ils puissent se trouver il laissait les hommes comme de pauvres Tantales, la bouche sèche et la bite dressée dans la douleur, le fruit mille fois dévoré dans sa perfection en devenait métaphysique, il n’était plus chair mais concept. Il eut suffit d’un régiment pour s’y acharner à repeupler le monde et d'ailleurs les fougueux qui se mettaient à la besogne sur ces machines à baise lâchaient des salves à faire frémir les vertus théologales, ils en oubliaient tout leur catéchisme, ils en perdaient des kilos à force de défoutrage ! Ils en revenaient désespérés, c'est qu'ils n'avaient rien vaincu, ils s'étaient laissé dévorer. L’histoire même du monde se jouait ici. On aurait pu en faire des essais de son cul, des encyclopédies, on aurait même pu refaire toute la pensée humaine à partir de son cul, le diviniser, que même l'univers entier en serait sorti de son cul !
Elle oeuvrait pour le bon déroulement du monde, sans le savoir bien sûr, jeune animal sans presque rien de conscience, elle était la clef, l’unique. C’est que l’humanité se contente de tellement de désirs et de si peu d’absolu...
Entre ses jambes il n’y avait rien d’autre que le vide…Une fascinante descente vers le néant. Une béance poisseuse bordée de poils ! Ah le grand pouvoir des hormones ! Gourou absolu ! La vie est là... Une vulve c’est le visage du diable. Et il est là partout le diable à vous regarder, à vous sourire, à bien vous montrer que vous n'êtes pas grand chose avec votre petite bite affamée, illusoirement triomphante, qui s'étiole lamentablement à la moindre giclée...
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

  • 5 comments